Mes premiers pas au coeur de l’enseignement du yoga !

Par Mireille Dion

Les motifs pour lesquels je me suis inscrite à la formation en Vinyasa flow de 200 heures de Nai’a vie inspirée étaient strictement personnels. Je désirais approfondir ma pratique en allant chercher des notions techniques et théoriques sur les différents āsanas (postures) et, du même coup, je souhaitais me plonger dans certains aspects du yoga, qui à l’époque, m’étaient peu familiers (je parle ici des mudrās, des prāṇāyāmas, des bandhas, des vāyus, etc). En parallèle, je cherchais le moyen de me ressourcer, de me connecter à mon essence. La formation de yoga s’est ainsi introduite sur ma quête d’un équilibre de vie et d’un bien-être intérieur. À cette époque, hors de moi l’idée d’enseigner. J’avais un seul et unique besoin: me nourrir!

C’est au coeur de cette formation que m’est venue l’opportunité d’enseigner. On m’a offert une classe, et sans hésitez, j’ai dit « Oui! ». J’étais prête, je le sentais! Lors de mon premier contact avec l’enseignement, les yeux rivés sur les 15 personnes assissent devant moi, je me suis sentie complète et pleinement présente à moi-même. À cet instant, un calme m’habitait (pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis plutôt de nature très énergique et anxieuse). La méditation a pris place, les mots se sont placés et coulaient naturellement les uns à la suite des autres. J’avais ce sentiment d’être « à la bonne place ». J’avais déniché ce petit « quelque chose » qui manquait à ma vie.

Évidement, chaque expérience est unique et, surtout, diffère d’une personne à l’autre, voir, d’une journée à l’autre. Il serait ainsi faux de croire que je me suis sentie aussi « zen » et complète à chacune de mes classes. Détrompez-vous, j’ai vécue (et je vis encore) de grandes périodes de doute et de remise en question. Des obstacles, j’en ai rencontré plus d’un! L’enseignement du yoga est un art complexe, un art qui demande de la discipline, de la rigueur, de l’intégrité, de la prudence, du dévouement, de la passion, de l’humilité et de la compassion (pour ne nommer que ceux là!). Chaque jour, mes apprentissages et mes expériences me permettent d’évoluer et de définir la femme et l’enseignante que je suis. Je suis et serait ainsi toujours en constant apprentissage. J’apprivoise, par force d’essais et d’erreurs, ce nouvel environnement. Ma mission est donc de poursuivre dans cette veine, demeurez curieuse et approfondir mes connaissances, tout en élargissant mes horizons.

En définitive, ce que je retire est que l’enseignement et la pratique du yoga ne peuvent être séparés, ils sont complémentaires et indissociables. Via ma pratique du yoga, j’apprends à vivre avec mes peurs et mes craintes, à faire vivre mes joies et mes bonheurs, à apprivoiser celle que je suis réellement (sans censure) et à céder la place du contrôle et de la rigidité à l’abandon et au lâcher-prise. J’apprends ENFIN à vivre et savourer ma vie en toute simplicité. Par l’enseignement, j’apprends à mieux communiquer et échanger avec les autres, à faire preuve d’écoute et d’ouverture et à faire preuve de gratitude et de compassion. Ces échanges sont riches et je suis si enthousiaste d’avoir eu l’occasion de m’imprégner de cette passion qui m’habite depuis maintenant près de 10 ans. De fil en aiguille, j’intègre tranquillement la notion à l’effet que le yoga se vit au quotidien, dans les moindres faits et gestes que nous exécutons. Je suis ainsi à transposer ces bienfaits en dehors de mon tapis, au sein des diverses sphères de ma vie. J’apprends à laisser ma VRAIE lumière et mon coeur briller sans retenue, ni peur du jugement.

J’apprends!